Astublog
Publié le - 42 visites -

Une opportunité de devenir rentier immobilier

Devenir rentier immobilier est le rêve de nombreuses personnes. Aujourd'hui nous vous présentons un ensemble de garages qui peuvent vous permettre de déposer votre travail! Le package qui vous est présenté offre la possibilité de générer 5 000 $ de revenus bruts par mois. Avec un revenu brut de 60 000 $ par an, il y a de quoi arrêter de travailler et vivre confortablement de vos pensions.

Le rapport entre le revenu brut total et le revenu net est intéressant car les dépenses sont faibles. Découvrez l'étude de rentabilité de ce lot de garages et devenez peut-être rentier immobilier.

Devenir rentier, c'est obtenir un revenu passif suffisant pour arrêter de travailler. Vivre avec sa pension est le rêve de nombreuses personnes, mais très peu parviennent à ce résultat. Par exemple, sur la centaine de membres du club, seuls trois vivent exclusivement de leurs revenus locatifs.

Le nombre de rentiers que vous pouvez trouver sur Internet est incroyable. Ce terme est devenu populaire au cours des 5 dernières années pour vous vendre le rêve. Tout le monde peut se considérer comme un locataire, même quelqu'un qui ne gagne que 1000 € par mois. L'important est de définir le revenu mensuel dont vous avez besoin pour vivre heureux et vous amuser.

Le lot présenté ci-dessous donne un revenu locatif brut de 60 000 € par an. Bien entendu, vous devez déduire de vos revenus les remboursements du crédit nécessaire à l'achat de ce bien.

La vente par transfert d'actions en société ne vous semble pas être une pratique très fréquente. Ne vous méprenez pas, d’un point de vue fiscal, il est parfois intéressant de reprendre des parts dans une entreprise existante. Cette méthode permet au vendeur de payer un peu moins d'impôts lors du transfert. La plus-value sur une propriété est calculée en tenant compte du prix d'achat et du prix de revente. Chaque associé doit payer un impôt sur les plus-values ​​immobilières sur la base des actions détenues dans l'entreprise. Depuis le 1er février 2012, la taxe sur les plus-values ​​immobilières est fixée à 19% du montant du prix de vente diminué du prix d'achat. Une taxe additionnelle est ajoutée si le gain en capital est supérieur à 50 000 $, il est compris entre 2 et 6% du montant du gain en capital. Dans notre cas, l'entreprise utilise l'impôt sur les sociétés). Le gain comptabilisé est soumis au barème progressif de l'impôt sur le revenu, avec toutefois l'application d'une déduction pour la période au cours de laquelle il est détenu.

Laissez votre commentaire à propos de cet article

Les publications similaires de "Blogs"

  1. 30 Juin 2020Achat voitures neuves à Écommoy : le meilleur rapport qualité-prix159 visites
  2. 28 Août 2019Motocab : Réserver une moto taxi à Paris511 visites
  3. 19 Juin 2019Cesser l'activité d'une SARL590 visites
  4. 26 Mai 2019Et oui, même les cheveux souffrent du soleil546 visites